Logo de la CJC
Document tiré de : cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/lettreCIES09-96.html
anniv Enquête sur les jeunes chercheurs étrangers en France : résultats et solutions En savoir plus….
Retrouver la proposition de loi de la CJC pour une juste représentativité des Jeunes Chercheurs En savoir plus….
anniv assises de l'enseignement supérieur et de la recherche
Depuis son lancement, la CJC porte la voix des jeunes chercheurs dans les assises à travers ses contributions, ses auditions et ses associations membres.
En savoir plus….

Lettre cosignée par l'association ADDOC (d'Orsay) et la CEC, à l'attention du ministre F. Bayrou, contre la supression des CIES


19 Septembre 1996

Suite au fax en provenance de la DGRT destiné aux directeurs de CIES et annoncant une "mise en place en 1996 du tutorat corrélativement à la mise en extinction du monitorat à partir de 1997" et a son démenti (source : CEC), l'association ADDOC souhaite exprimer son inquiétude et reaffirmer sa position.

La suppression du monitorat au profit du tutorat ne nous semble pas souhaitable pour l'avenir de l'enseignement superieur.

Le monitorat, réserve aux allocataires de recherche, associé à une charge d'enseignement une formation pédagogique complémentaire assurée par les CIES. Crée dans le but de préparer le doctorant a sa charge d'enseignant, le monitorat répond au besoin exprimé par les étudiants d'enseignants mieux formés à la pédagogie. De plus, le monitorat est une formation complémentaire aux études doctorales très appreciée du monde extra-académique. Cela en fait un instrument stratégique de la politique pour l'emploi des jeunes diplômes.

Le tutorat, tel qu'il se développe depuis quelques années, est un soutien pédagogique en structures réduites complémentaire de l'enseignement magistral et dirigé. Dispensé par des étudiants de second et troisième cycle, il a pour but de faciliter l'adaptation des étudiants de premier cycle à l'enseignement supérieur et de répondre aux situations d'échec. Son utilité a été largement mise en avant et reconnue lors des Etats Généraux de l'Université.
Cependant, le tutorat ne saurait en aucun cas remplacer le travail realisé par les moniteurs en Travaux Pratiques et Travaux Dirigés. Au contraire, l'important volume de vacations assurées par des thésards dans les universités prouve qu'il existe un besoin d'enseignement auquel une extension du monitorat pourrait en partie répondre.

Ayant fait part de nos réflexions dans notre contribution aux Etats Generaux, nous sommes convaincus depuis longtemps de la nécessite d'une évolution de l'Université. Nous refusons cependant que seuls des critères budgétaires conditionnent cette évolution.

facebook twitter

contact @ cjc . jeunes-chercheurs . org © 1996-2019 Confédération des jeunes chercheurs.

Ce document (/positions/lettreCIES09-96.html) a été mis à jour le 19 février 2002

Politique d'accessibilité et mentions légales