Logo de la CJC
Document tiré de : cjc.jeunes-chercheurs.org/interventions/1996-manif/index.html
anniv Enquête sur les jeunes chercheurs étrangers en France : résultats et solutions En savoir plus….
Retrouver la proposition de loi de la CJC pour une juste représentativité des Jeunes Chercheurs En savoir plus….
anniv assises de l'enseignement supérieur et de la recherche
Depuis son lancement, la CJC porte la voix des jeunes chercheurs dans les assises à travers ses contributions, ses auditions et ses associations membres.
En savoir plus….

Compte-rendu de la journée nationale d'actions "Recherche en colère", 21 mai 1996


Le 21 mai 1996, la CEC s'est jointe à l'intersyndicale de la Recherche pour participer à une journée d'action. La CEC avait appelé les doctorants à manifester pour l'emploi des docteurs, les perspectives d'emploi n'étant pas au beau fixe.

Pour en savoir plus sur l'organisation (appels à manifester, tracts), c'est par là.

Enfin, voici une série de compte-rendus des actions à Paris et Clermont-Ferrand, ains que les retentissemnts médiatiques/

Compte-rendu de la journée nationale d'action

Par Joel Marchand

Bonjour,

Les manifs intersyndicales de ce mardi 21 mai ont rassemblé environ 500 personnes a Paris (on a distribué 430 tracts de la CEC !), environ 100 personnes a Toulouse et Grenoble, et une dizaine a Rennes.

Sur la manif parisienne :

- le forum du matin a ete un four, malgre le beau poster de Christophe (il pleuvait et il n'y avait personne)

- la CEC a ete de tres loin le groupe le plus visible (20 T-shirts blancs de l'ADDOC-Orsay, 1 banderolle CEC, 1 banderolle ADDOC) et le plus sonore de la manif. Environ 50 personnes defilaient sous ces banderolles.

- les gens de l'ADDOC ont en effet assuré avec brio l'intendance (T-shirts), les chants et la participation les plus significatifs.

- tout le monde dans la manif connait donc la CEC (T-shirts + tracts + chants) et heureusement qu'il y avait ces 50 jeunes pour mettre de l'ambiance !

- une mention speciale personnelle a Eric "Die" Jullien pour sa superbe intervention sur le camion sono et a Michael d'ADDOC pour ses couplets et sa voix de tenor

- pas de delegation recue bien sur par Bayrou, mais demande reiteree aupres du barrage de gendarmerie pour etre recus par le ministre. A suivre .. ?

COMPTE--RENDU de la manif du 21 mai au niveau de Clermont-Ferrand

Par Didier Bresch, President de l'association ARDEUR, Clermont-Fd

POINT CLEF: Entrevue avec le conseiller du Ministre de la Recherche et Monsieur Bigot chef de la mission scientifique MENESR.

Apres s'etre donne rendez-vous a l'antenne regionale du CNRS avec les differents syndicats (environ 50 personnes) et quelques photos du journaliste de la Montagne (journal local), nous nous sommes diriges vers les locaux ou le conseiller du Ministre de la Recherche et Monsieur Bigot chef de la mission scientifique MENESR devaient se rendre pour une reunion, on ne sait sur quoi.

Ayant occupe le couloir et dejoue la vigilance des RG, nous avons pu obtenir une entrevue en comite restreint avec les personnes cites ci-dessus, FR3 a couvert l evenement mais n a pas pu rentrer lors de l'entrevue.

Nous etions 6 personnes: 4 syndicalistes representatifs des differents syndicats en action ce jour la, 1 non syndicaliste a titre individuel et moi-meme representant d ARDEUR a l'echelle locale et de la CEC a l'echelon national.

Nous avons eu chacun notre tour un temps de parole pour exposer nos preoccupations et nos desirs. Les syndicats se sont alors affaires a exposer leur probleme de credits, le probleme de l INRA, le probleme de l insuffisance du nombre de postes crees.

Lors de mon temps de parole, j'ai expose au nom de la CEC le probleme des doctorants et de leurs debouches. J'ai donne les quelques chiffres concernant le chomage et le pourcentage d'emplois precaires qui est de plus en plus alarmant. J'ai denonce le probleme des PRAG et des heures supp et differentes primes a convertir en emplois.

Le conseiller a aquiesse. Apres qu'il est fait le tour de table et recupere ces papiers et maigres notes, IL nous a laisse en compagnie de Mr Bigot et d'un de ces adjoints. A ce moment la, Bigot est rentre en action. Il a demoli le syndicats de l'INRA sur le probleme du contrat qui vient d'etre vote visant semble-t-il a changer les objectifs de l INRA. Puis il est arrive aux problemes des etudiants et il a dit ceci:

Un plan est a l'etude pour doter le troisieme cycle d'un module de sensibilisation a la gestion et creation d'entreprises. L'Universite ne peut pas assurer un poste a tous doctorants et n'a pas pour but de creer que des chercheurs mais des personnes aptes a monter des PME/PMI innovantes et dynamisant le systeme Francais.

La CEC a donc ete representee dans la region Auvergne.

PS; Pour tout contact, l'adresse e-mail est la suivante: bresch@ucfma.univ-bpclermont.fr buisson@opgc.univ-bpclermont.fr

Les effets médiatiques

Par Richard Eynard-Machet, le 23 mai 1996

Afin de temperer les divers messages et allusions pessimistes emis sur HD au sujet du relatif echec de la journee d'action du mardi 21/05/96, je vous repasse ce que j'ai envoye sur hdmedia, hier, au sujet de la couverture mediatique de cet evenement en partant simplement du peu de chose que j'ai entendu...

Ainsi, en prenant juste en compte ce que j'ai appris par la radio :

- dans les titres interminablement recurrents de France-Info, mardi soir :

"manifestation, dans toutes la France (1000 personnes a Paris), des chercheurs et des thesards pour la defense de l'emploi dans la recherche". J'ai aussi pu entendre, vers 23H00, le sujet de 3 mn qui evoquait l'action en la connectant a l'allocution de Bayrou a l'Assemblee Nationale et qui resumait cette derniere de la maniere suivante :

  • ce discours est en fait une bande annonce des mesures qui seront delivrees mi-juin apres le depouillement (ou le soi-disant depouillement) des contributions des universites aux Etats-Generaux ;
  • annonce, quand meme, de quelques pistes (pour faire patienter...) dont on ne peut pas savoir si c'est du serieux ou des tests prealables de l'opinion :
    . renouvellement du dogme de la non selection (officielle) a l'entree a l'Universite (un grand classique...) ;
    . allocation generale de 30 000 F a partir du second cycle (il y a en fait, derriere cela, l'idee de la donner qu'aux etudiants qui ne seraient plus rataches au foyer fiscal de leur parents (recuperation de fric sur la disparition de la demi-part que representait l'etudiant) et de faire passer, grace a cette mesure, la suppression du droit a l'ALS pour les etudiants qui resteraient rataches fiscalement a leur parents (les vilains... :-) ; il y aurait aussi, sans doute, des consequences sur les bourses sur criteres sociaux qui debutent des le premier cycle dans le sens d'une reduction de leur nombre et une non revalorisation de leur montant) ;
    . generalisation du tutorat (no comment) ;
    . principe de l'annee joker pour un etudiant boursier sur criteres sociaux en cas de redoublement (qui entraine, actuellement, la perte automatique de l'allocation pour l'année suivante).

Mais pas un mot concernant la recherche dans ce que Bayrou a laisse filtrer lors de son discours (sans aucun doute le calme avant la tempete...).

- France-Inter en a encore parle le mercredi 22

Dans ces differents journaux du matin en reprenant de maniere resume les propos de France-Info ;

Et on m'a rapporte que TF1 avait diffuse, le 21 au soir (dans le courant du 20H00), un court sujet en image sur la manifestation de Paris. Malgre le faible temps d'antenne, la personne qui l'a vu m'a dit que cela faisait important (sans doute a cause d'un cadrage serre du cameraman... :~).

Si la somme de tout ce qui a ete dit sur cette action, tant sur les canaux audiovisuels que dans les journaux, etait operee (la prochaine revue de presse de Jean-Yves.Antoine y contribuera certainement deja de maniere substancielle), il apparaitrait finalement que les retombees mediatiques de cette journee d'action sont loin d'etre ridicules.

Et, meme si cela est du a l'effet deformant du traitement mediatique de l'information (qui fait dorenanvant partie integrante de la regle du jeu), les marques laissees dans l'opinion et dans l'esprit des responsables sont bel et bien reelles (cf. entrevue avec le conseiller du Ministre de la Recherche et le chef de la mission scientifique MENESR suite la la manifestation de Clermond-Ferrand rapportee par M. Buisson) et ne peuvent que contribuer a preparer le terrain pour que s'expriment et se repercutent, avec de plus en plus de force, les futures actions et propositions que nous formulerons dans le cadre de ce debat.

facebook twitter

contact @ cjc . jeunes-chercheurs . org © 1996-2019 Confédération des jeunes chercheurs.

Ce document (/interventions/1996-manif/index.html) a été mis à jour le 10 juin 2007

Politique d'accessibilité et mentions légales