Logo de la CJC
Document tiré de : cjc.jeunes-chercheurs.org/presentation/actualites.php
anniv Enquête sur les jeunes chercheurs étrangers en France : résultats et solutions En savoir plus….
Retrouver la proposition de loi de la CJC pour une juste représentativité des Jeunes Chercheurs En savoir plus….
anniv assises de l'enseignement supérieur et de la recherche
Depuis son lancement, la CJC porte la voix des jeunes chercheurs dans les assises à travers ses contributions, ses auditions et ses associations membres.
En savoir plus….

Fil d'actualités de la CJC

[18 juin 2017]

Doctorat à la loupe : Compétences développées pendant le doctorat

La formation par la recherche permet aux docteurs de développer un grand nombre de compétences, à la fois disciplinaires et transversales, dont certaines qui leur sont propres. L’exercice de ces compétences ne se limite pas à la recherche et au secteur académique, mais est tout à fait transférable à d’autres secteurs, public, associatif ou privé, en recherche ou à d’autres fonctions.

En savoir plus

[4 mai 2017]

La CJC appelle à faire barrage au Front National

Aujourd'hui, alors que la candidate du Front National est présente au second tour des élections présidentielles, la CJC se doit de souligner de nouveau le danger que représentent les idées d’extrême droite pour la recherche et l'enseignement supérieur, qui reposent sur l'ouverture, les échanges, notamment internationaux, et l'attachement aux démarches scientifiques et raisonnées. L'isolement de la France conduira à son recul sur le plan scientifique, avec de graves conséquences sur l'économie de notre pays.

En savoir plus

[18 avril 2017]

La Confédération des Jeunes Chercheurs soutient la “Marche pour les Sciences”

La Confédération des Jeunes Chercheurs soutient la “Marche pour les Sciences” qui se déroulera le 22 Avril prochain dans de nombreuses villes de France et d’Europe.

En savoir plus

[18 avril 2017]

Workshop Encadrement Doctoral : conclusions et propositions

Adoc Mètis, l’Association Nationale des Docteurs et la Confédération des Jeunes Chercheurs diffusent librement sur internet le recueil des propositions issues du Workshop sur l’Encadrement Doctoral.

En savoir plus

[4 avril 2017]

Représentation des jeunes chercheur-e-s : fermeté pour la réouverture des textes juridiques

La Confédération des Jeunes Chercheurs demande des modifications législatives et réglementaires afin d’assurer une « représentation propre et authentique » des jeunes chercheur-e-s dans les collèges électoraux, notamment au Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche (CNESER).

En savoir plus

[7 novembre 2016]

Assemblée Générale de la CJC (5-6 novembre 2016)

La Confédération des Jeunes Chercheurs, durant son Assemblée Générale accueillie par les associations Addal (Association des doctorants et docteurs d’Alsace) et StrasAir (Association of the International Researchers of Strasbourg) des 5 et 6 novembre 2016, a présenté ses objectifs prioritaires pour l'année 2016-2017 et renouvelé son bureau.

En savoir plus

[15 septembre 2016]

Les jeunes chercheur-e-s abasourdis par la nouvelle réglementation relative aux doctorant-e-s contractuels

C'est avec une très grande déception que les jeunes chercheur-e-s prennent acte des nouvelles réglementations du 29 août 2016 relatives aux doctorant-e-s sous contrat doctoral, de facto contrat de référence pour les doctorant-e-s. Ce gouvernement a une fois de plus ignoré les propositions construites d'amélioration des textes, proposées par la Confédération des Jeunes Chercheurs : la nouvelle réglementation fragilise un peu plus la reconnaissance du doctorat par un effritement de la contractualisation des doctorant-e-s. Pourtant, un nombre encore trop important de doctorant-e-s ne sont pas contractualisés pour leur travail de recherche. La Confédération des Jeunes Chercheurs demande des actions concrètes.

En savoir plus

[27 août 2016]

Compétences des docteur-e-s pour fiche RNCP

Dans cette fiche technique sont décrites l’ensemble des compétences attendues chez les titulaires de doctorat, acquises ou renforcées pendant la préparation de ce doctorat. Cette synthèse est fondée sur la mise en correspondance de diverses études ou outils relatifs aux compétences des docteur-e-s, ainsi que sur une réflexion relative à l’activité de recherche menée durant le doctorat, quel que soit le domaine de recherche. Cette liste pourrait s’intégrer dans une fiche relative au doctorat (quels que soient l’établissement et le domaine de recherche) dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles.

En savoir plus

[30 juin 2016]

Rendez-vous avec le cabinet de la ministre de la Fonction Publique du 30 juin 2016

Le 30 juin dernier, la Confédération des Jeunes Chercheurs a rencontré, avec l'Association Nationale des Docteurs, Monsieur Marc Gazave, au cabinet de la ministre de la Fonction Publique au sujet des accès spécifiques à la fonction publique pour les docteur-e-s.

En savoir plus

[24 juin 2016]

Contrat doctoral : une simplification qui signe l'arrêt de mort des missions doctorales

Le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche semble très satisfait des mesures de simplification présentées dernièrement. Les jeunes chercheur-e-s représentés par la Confédération des Jeunes Chercheurs cherchent activement à comprendre pourquoi et s'opposent à la transformation des missions doctorales en vacations.

En savoir plus

[19 juin 2016]

Proposition d'une nouvelle charte du doctorat

La charte du doctorat constitue un engagement entre toutes les parties impliquées dans un doctorat, dans le but de produire une recherche de qualité dans un cadre de travail approprié. Les jeunes chercheur-e-s sont attachés à la forme que peut prendre localement ce document. En accord avec les principes définis par l'arrêté du 25 mai 2016 relatif à la formation doctorale ainsi que ceux déclinés dans la Charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs, la CJC propose un modèle de charte. Elle pourra servir de document de référence pour les discussions qui auront lieu au niveau des écoles doctorales et des établissements accrédités. Elle peut être adoptée en l'état.

En savoir plus

[13 juin 2016]

Parution de 3 fiches du Doctorat à la Loupe

L'ANDès et la CJC publient 3 nouvelles fiches du Doctorat à la Loupe :

[28 avril 2016]

Nouvel arrêté sur la formation doctorale : discours au CNESER

Le 18 avril 2016, le CNESER devait se prononcer sur le projet d'arrêté sur la formation doctorale. La Confédération des Jeunes Chercheurs, qui n'est plus représentée par un-e élu-e au CNESER depuis les changements de réglementation sur la représentation des doctorant-e-s, a néanmoins souhaité apporter son expertise constructive sur ce sujet qui la concerne au premier chef. Ainsi, elle a proposé une série d'amendements argumentés qui ont été envoyés aux organisations représentées au CNESER, ainsi qu'au Ministère de l’Éducation Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Le SNESUP a invité la CJC à s'exprimer au CNESER, par la voix de son vice-président Clément Courvoisier, en tant qu'experte du doctorat.

En savoir plus

[14 mars 2016]

Pour l'unicité du doctorat : halte aux labels !

La Confédération des Jeunes Chercheurs interpelle le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, afin qu’il mette un point d’arrêt à la multiplication des labels, dont certains ont même son soutien, qui porte atteinte à l’unicité et au caractère national du doctorat et jette un discrédit sur les compétences des docteur-e-s.

En savoir plus

[9 mars 2016]

Arrêté sur le doctorat : beaucoup de reculs pour peu d'améliorations

Promesses du candidat Hollande, loi Fioraso du 22 juillet 2013, annonces de Thierry Mandon : comment cette proposition d'arrêté peut-elle être aussi loin de ces promesses et des attentes des jeunes chercheur-e-s ? Malgré une gestation de près d'un an après une première consultation en avril 2015, cette réforme est encore loin d'être assez ambitieuse pour les jeunes chercheur-e-s. La Confédération des Jeunes Chercheurs, qui regrette de ne pas avoir été consultée en amont de l'élaboration du texte, demande du courage politique et propose une réécriture de l'arrêté sur la formation doctorale davantage en adéquation avec les besoins des doctorant-e-s.

En savoir plus

[9 mars 2016]

Réforme du contrat doctoral : davantage de courage pour un vrai contrat !

Le projet d'évolution du décret relatif au contrat doctoral, ainsi que de l'arrêté relatif à sa rémunération, est loin d'être satisfaisant, ouvrant la porte à bien des mauvaises pratiques. Au-delà de propositions que la Confédération des Jeunes Chercheurs ne souhaite pas voir non plus présentes dans l'arrêté relatif à la formation doctorale (disparition d'une charte nationale du doctorat au profit d'une convention de formation, année de césure), le contrat doctoral, tel qu'il est proposé ici, n'est pas à même d'assurer son rôle de contractualisation des activités doctorales ni de les valoriser convenablement.

En savoir plus

[12 février 2016]

Compte-rendu du rendez-vous auprès du Secrétaire d'État chargé de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche du 20 janvier 2016

Le 20 janvier dernier, la Confédération des Jeunes Chercheurs a rencontré Monsieur le Ministre Thierry Mandon au sujet des jeunes chercheur-e-s et du doctorat. 

En savoir plus

[11 décembre 2015]

Doctorat et agrégation du secondaire : un rapprochement qui profite à la recherche et à l'enseignement

La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) publique un communiqué de presse sur l'ouverture d'un concours externe spécial à l'agrégation du secondaire pour les docteur-e-s et encourage cette première ouverture vers la fonction publique par voie spécifique, ainsi qu'un dossier de presse dans lequel nous proposons des réécritures des articles du projet de décret.

En savoir plus

[18 novembre 2015]

L'ANDès et la CJC dénoncent les restrictions de droits des chercheuses et chercheurs étrangers adoptées au Sénat

L'Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la CJC (Confédération des Jeunes Chercheurs) dénoncent les restrictions de droits des chercheuses et chercheurs étrangers adoptées au Sénat Un amendement du sénateur François-Noël Buffet, rapporteur du projet de loi relatif au droit des étrangers, a conduit à limiter les droits au séjour en France des chercheuses et chercheurs étrangers involontairement privés d'emploi. L'ANDès et la CJC dénoncent cette évolution et demandent que la Commission Mixte Paritaire rétablisse les dispositions initiales du projet de loi.

En savoir plus

[13 novembre 2015]

Communiqué de presse : Le label « HR excellence in Research » : un atout pour l'attractivité des établissements, une garantie de bonnes pratiques pour les jeunes chercheurs et chercheuses.

La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) publie une fiche technique à propos de la Stratégie Européenne de Ressources Humaines pour les Chercheurs (HRS4R), processus qui accompagne la mise en oeuvre des bonnes pratiques décrites dans la Charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs.

En savoir plus

[26 octobre 2015]

Assemblée Générale de la CJC (24-25 octobre 2015)

La Confédération des Jeunes Chercheurs, durant son Assemblée Générale accueillie par les associations AITAP (Association des jeunes chercheurs du CEA-Grenoble) et GlobAlps (Association des Jeunes chercheurs en chimie et science du vivant de Grenoble) des 24 et 25 octobre 2015, a présenté ses objectifs prioritaires pour l'année 2015-2016 et renouvelé son bureau.La CJC a renouvelé ses engagements afin d'améliorer les conditions de travail des jeunes chercheur-e-s en situation précaire en France et pour participer activement à la promotion du doctorat.

En savoir plus

[24 octobre 2015]

Doctorat : ANDès et CJC partenaires pour pérenniser leurs actions communes

L'Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) se réjouissent de la signature de leur convention de partenariat le 10 octobre 2015.

En savoir plus

[12 octobre 2015]

Emploi des jeunes chercheurs et jeunes chercheuses : réglementations et moyens financiers indispensables !

Appel à la mobilisation de Sciences en Marche, vote du budget 2016, préparation des élections régionales : dans ce contexte, la Confédération des Jeunes Chercheurs appelle l’ensemble de la classe politique à prendre les mesures réglementaires et financières indispensables à l’emploi des jeunes chercheurs et chercheuses par tous les secteurs professionnels. La promesse d’un avenir pour les jeunes chercheur-e-s, forces vives de la recherche, est avant tout la promesse d’un avenir pour l’ensemble de la société.

En savoir plus

[1er septembre 2015]

Propositions d'amendements pour le projet de loi 2015 sur le droit des étrangers en France

Le projet de loi sur le droit des étrangers en France prévoit la création d'un nouveau titre de séjour appelé "passeport talent" : celui des chercheurs portera la mention "chercheur" et apportera les mêmes droits que l'actuelle carte de séjour mention "scientifique-chercheur". Cette évolution est l'occasion d'améliorer la transition vers le titre de séjour "salarié" pour les docteurs qui voudraient poursuivre leur carrière en France, en dehors de la recherche ou dans des établissements qui ne délivrent pas de convention d'accueil aux chercheurs étrangers. C'est le sens de nos propositions d'amendements rédigées en collaboration avec l'ANDès.

En savoir plus

[27 mai 2015]

Une réforme ambitieuse du doctorat pour garantir liberté dans la recherche, individualité des parcours et unicité du doctorat

A cette heure, tous les acteurs et actrices du doctorat réaffirment leur attachement à cette formation par la recherche et à la recherche et l’importance de son apport scientifique dans tous les domaines. Il est temps de convaincre par de réels moyens l’ambition d’amélioration des conditions de sa réalisation pour tous les jeunes chercheur s et chercheuses.

En savoir plus

[6 mai 2015]

Fiche n°16 Doctorat à la Loupe : Propriété intellectuelle

La production de nouvelles connaissances et de nouveaux outils issus d’un doctorat s’inscrit dans un cadre éthique, certaines modalités dépendant du cadre juridique de la propriété intellectuelle.

En savoir plus

[6 mai 2015]

Éthique, libre accès, valorisation de la recherche : le Doctorat à la Loupe fait le point sur les problématiques de propriété intellectuelle en doctorat

La seizième fiche du Doctorat à la Loupe publiée par L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC), est consacrée aux problématiques de propriété intellectuelle liées au doctorat. Elle fait le point sur les bonnes pratiques à diffuser auprès de et par l’intermédiaire des doctorants, encadrants et leurs établissements d’accueil.

En savoir plus

[4 mai 2015]

Discours au CNESER de la représentante de la liste « Jeunes chercheurs » sur la répartition des moyens

En observant ce tableau et cette note, on pense à la grande précarité que l’on peut voir quotidiennement dans l’ESR. Il n’est pas surprenant que les universités soient assez frileuses à l’idée de CDIser des contractuel - le - s lorsqu’on voit la fragilité de leurs ressources . La précarité dans l’ESR est une réalité qui se constate à tous les niveaux, dans toutes les disciplines, sur la totalité du territoire - mais elle se constate de manière inégale.

En savoir plus

[4 mai 2015]

Discours au CNESER du représentant de la liste « Jeunes chercheurs ».

Nous avons été consultés en juillet et ensuite le 8 avril. Nous sommes surpris d'avoir été consultés si tard et si peu souvent sur un texte qui concerne directement les jeunes chercheur-e-s . Ce texte est essentiel aux bonnes conditions de travail des doctorants et des doctorantes, ainsi qu'à la réussite des projets doctoraux.

Plusieurs fois, nous avons rappelé, à nos partenaires comme au Ministère, que nous étions comme toujours prêts à travailler en collaboration avec les équipes chargées de la rédaction de cet arrêté. Je rappelle que la CJC est une organisation qui réfléchit depuis 20 ans sur les problématiques concernant le doctorat. Aujourd'hui ce texte reflète le manque de concertation de l'ensemble des acteurs du doctorat, en commençant par les premiers concernés : les jeunes chercheurs eux-mêmes. De plus, ce texte représente une dégradation en qualité et un retour en arrière mal venu par rapport à des conditions de travail déjà déplorables.

En savoir plus

[22 avril 2015]

Réforme du doctorat : le Ministère promet, les jeunes chercheur-e-s proposent

Le colloque sur le doctorat organisé par le MENESR les 13 et 14 avril 2015 a été l’occasion, pour un certain nombre d’acteurs et d'actrices du doctorat, de commenter le nouveau projet d’arrêté relatif à la formation doctorale. Pour beaucoup, et en particulier pour les jeunes chercheur-e-s, malgré quelques rares avancées le nouveau texte déçoit par son manque d’ambition et de clarté.

En savoir plus

[21 avril 2015]

Propositions de la Confédération des Jeunes Chercheurs en vue de l'amélioration du projet de réforme de l'arrêté de la formation doctorale

La loi de juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et recherche implique la modification des textes réglementaires sur le doctorat. Les concertations entamées en juillet 2014 ont données lieu à la proposition d'un texte qui réforme l'arrêté de la formation doctorale et qui se substitue aux autres textes, en les fusionnant.

La Confédération des Jeunes Chercheurs propose un nombre conséquent d'améliorations au texte envoyé le 18 mars 2015 pour consultation et avis.

En savoir plus

[14 avril 2015]

Principes d'encadrement pour l'obtention du doctorat par la voie de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Toute personne engagée dans la vie active, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d'au moins trois ans d'expérience en rapport direct avec la certification visée, peut demander la validation des acquis de son expérience pour justifier tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l'obtention d'un diplôme ou titre délivré, au nom de l'Etat, par un établissement d'enseignement supérieur.

Le doctorat répondant a ces critères, il est légalement obligatoire pour les établissements de prévoir une procédure d'obtention de ce diplôme en VAE. La proposition de réforme de l'arrêté de la formation doctorale réaffirme en effet la possibilité d'obtenir le doctorat par la voie de validation des acquis de l'expérience.

L'encadrement de la VAE, pour autant, est insuffisant pour rendre compte de la spécificité du doctorat. Il est capital de ne pas dévaloriser les acquis du diplôme qui sanctionne des compétences scientifiques et transversales liées au métier de chercheur-e, acquises par une activité professionnelle de recherche de trois ans et le développement d'un projet innovant.

En savoir plus

[23 mars 2015]

Communiqué de presse - Jeunes chercheur-e-s : toujours privés de représentation adaptée

La question de la juste représentation des jeunes chercheur-e-s en tant que personnels retentit une fois de plus à l'occasion des élections au Conseil National de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche (CNESER).

En moins de dix jours, deux circulaires concernant les élections au CNESER ont été publiées, n apportant ni l une ni l autre de réponse satisfaisante à cette problématique. Une rapide adaptation du cadre juridique s impose.

En savoir plus

[16 mars 2015]

Communiqué de presse - Jeunes chercheur-e-s : notre droit de représentation bafoué

L’exclusion scandaleuse des chercheur-e-s doctorant-e-s de la communauté des personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), marquant ainsi un déni de démocratie, éclate au grand jour dans la Circulaire DGESIP-DGRI n°2015-0009 du 10 mars 2015 relative aux prochaines élections du Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER).

Cette circulaire illustre les conséquences de l’éparpillement des jeunes chercheur-e-s dans l’ensemble des instances de gouvernance locales et nationale, sur deux collèges distincts : collèges électoraux "personnels" et "usagers" - vulgarisé sous le nom de collège "étudiant".

Par leur activité autant d’enseignement que de recherche, les doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s, personnels de l’ESR aux préoccupations spécifiques, doivent être représentés au sein des personnels.

En savoir plus

[8 décembre 2014]

Assemblée générale de la CJC : Conclusions et perspectives

La Confédération des Jeunes Chercheurs, durant son Assemblée Générale accueillie par l’association Addal (Association des doctorants et docteurs d’Alsace) à Strasbourg a présenté ses objectifs pour l’année 2014-2015 et renouvelé son bureau. La CJC renouvelle son engagement pour l’amélioration des conditions de travail des jeunes chercheur-e-s, sans discrimination aucune. Elle soutient et propose des initiatives pour raffermir les possibilités de poursuite de carrière des docteur-e-s et les multiplier.

En savoir plus

[24 août 2014]

"Sciences en marche" pour lutter contre la précarité dans l'ESR

La Confédération des Jeunes Chercheurs signe la pétition "L'emploi scientifique est l'investissement d'avenir par excellence" et s'engage en faveur du mouvement Sciences en marche. Ces deux actions fortes confirment les positions de la CJC, qui oeuvre pour la valorisation du doctorat comme expérience professionnelle et pour la sensibilisation des pouvoirs publics et des citoyens sur la précarité subie par les jeunes chercheurs. La CJC vous invite à signer vous aussi la pétition et rejoindre le mouvement "Sciences en marche" ainsi qu'à solliciter votre entourage à faire de même.

  • Plus d'information sur la pétition ici
  • Plus d'information sur Sciences en marche ici

En savoir plus

[13 avril 2014]

La Confédération des Jeunes Chercheurs soutient les doctorants grévistes de l’Université de Bordeaux IV pour une politique de ressources humaines responsable

Paris, le 13 avril 2014 – Communiqué de presse

La Confédération des Jeunes Chercheurs soutient les doctorants grévistes de l’Université de Bordeaux IV pour une politique de ressources humaines responsable

La CJC  soutient la demande de contractualisation des doctorants

Le doctorat est une activité professionnelle de recherche qui doit à ce titre être réalisée dans un cadre contractuel incluant ses recherches. Le manque de moyens dans l’enseignement supérieur et la recherche conduit un grand nombre d’universités à recruter des doctorants sans contrat de travail afin d’assumer les charges d’enseignement et de masquer la pénurie, particulièrement dans les disciplines des sciences humaines et sociales. Les doctorants sans contrat n’ont d’autre choix que d’accepter des vacations à la fois extrêmement mal rémunérées et les plaçant dans une situation très précaire. La CJC dénonce depuis de nombreuses années cette situation inacceptable. Les doctorants grévistes demandent aujourd’hui la transformation de l’ensemble des vacations en véritables contrats de travail. Dans l'urgence de cette situation, la CJC s’associe à cette revendication, qui devrait par la suite donner lieu à un véritable effort de contractualisation des jeunes chercheurs, non seulement pour leurs enseignements mais également pour leur recherche.

La CJC souligne le courage de ces doctorants grévistes

Le doctorant est défini par la loi comme un professionnel de la recherche. Cependant, tant dans le grand public que dans les pratiques universitaires, il est perçu et maintenu dans un statut hybride d’étudiant-enseignant-chercheur. La précarité de cette situation, cumulée à l'absence de reconnaissance statutaire empêchant de se reconnaître dans les cadres syndicaux traditionnels, rend le doctorant particulièrement vulnérable. Aussi, se mettre en grève, droit évident pour tout travailleur, est particulièrement risqué car le soutien du directeur doctoral et la reconduction ou la prolongation du contrat de recherche et d’enseignement sont en jeu. C'est pourquoi la CJC salue  le courage collectif de ces jeunes chercheurs et espère une réaction rapide et exemplaire de la part de l'université.

La CJC  condamne le retour sur les acquis sociaux opéré par l’Université de Bordeaux

La CJC souligne l’importance du rôle joué par les associations des doctorants sur le terrain afin de protéger les intérêts des jeunes chercheurs. Les doctorants de Bordeaux IV ont réussi à négocier quelques avancées pour les vacataires : la rémunération des charges non afférentes à leurs enseignements. Une convention avait été signée à ce sujet. Or, sous prétexte de la fusion des universités et de la mise en place d’un nouveau logiciel de paiement, ces engagements n’ont pas été respectés. Il leur a été annoncé que les charges supplémentaires ne seraient finalement pas rémunérées et qu’ils seraient payés avec trois mois de retard. La CJC dénonce le fait que ces personnels précaires soient les premiers à subir les politiques de réduction budgétaire. L'université de Bordeaux serait davantage valorisée par une politique de ressources humaines responsable et attractive pour l'ensemble des personnels de recherche et d'enseignement.

Sources :

En savoir plus

[17 mars 2014]

Fiche de synthèse : De la nécessité d’une réforme du statut d’ATER

Suite à l’article 85 de la Loi du 22 juillet 2013 qui a donné lieu à un rapport de l'Inspection Générale de l'Administration de l’Éducation Nationale et de la Recherche, la CJC présente ses analyses sur la nécessité d'une réforme du statut d'ATER.

En savoir plus

[13 février 2014]

Colloque Parité femmes/hommes dans l'ESR le 21 fév à Paris

Parité femmes/hommes dans l'ESR le 21 fév à Paris

L'association Les Cartésiens (Paris Descartes) organisera le 21 février 2014 un colloque sur la parité femmes/hommes dans l'Enseignement Supérieur et la Recherche. Cet événement, organisé en partenariat avec les associations DiDocs (Paris Diderot), BDP3 (Paris 3), et Relisons (Sorbonne Nouvelle), permettra de faire un état des inégalités, de s'interroger sur leur origine, et de réfléchir aux bonnes pratiques à mettre en place. La journée aura lieu dans la salle du conseil de l'université Paris Descartes (12 rue de l'école de médecine, Paris).
Vous pouvez vous inscrire ici

La journée sera suivie par un conseil d'administration de la Confédération des Jeunes Chercheurs, les 22 et 23 février, au PARCC (Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire) à l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP).

En savoir plus

[19 janvier 2014]

Communiqué de presse . Inscription en doctorat : les bonnes pratiques décrites par la CJC et l’ANDès

Inscription en doctorat : les bonnes pratiques décrites par la CJC et l’ANDès

Communiqué de presse, 13 janvier 2014

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) ont terminé la rédaction des 8 premières fiches du Doctorat à la Loupe relatives à l’avant-doctorat. Enjeux et acteurs du doctorat, élaboration du projet doctoral, recherche des financements et recrutement des doctorants sont les thématiques abordées au sein de fiches pratiques.

Une référence pour améliorer les pratiques avant l’inscription en doctorat

« Vous avez pas une bourse, une allocation de thèse ?
- Non non, j’ai pas de piston... »
Cet échange issu du film Gare du Nord sorti en septembre 2013 illustre le manque de transparence, vécu ou perçu, lors de l’attribution de financements doctoraux.
Les fiches du Doctorat à la Loupe rappellent et détaillent la nécessité de transparence et d’ouverture dans le recrutement des doctorants, et la responsabilité du directeur doctoral dans le montage des projets doctoraux.
Un docteur y est décrit comme un « acteur essentiel de la société, de plus en plus confronté au changement, à l’imprévisible et à une compétitivité accrue et mondiale » (fiche 1, Enjeux et acteurs du doctorat). L’ANDès et la CJC réaffirment une nouvelle fois qu’il est « risqué pour un candidat au doctorat d’accepter [...] un projet doctoral dont le financement (notamment la rémunération du doctorant) n’est pas assuré » (fiche 7, Procédure de recrutement du doctorant). À destination de tous les acteurs du doctorat, ces fiches visent à pallier le manque actuel de formations pour les directeurs doctoraux, et fournissent aux écoles doctorales des lignes de conduite pour les procédures de sélection et de validation des doctorants prévues dans la législation et les réglementations françaises et européennes.

« Pendant le doctorat », thématique des fiches à venir en 2014

La publication du Doctorat à la Loupe se poursuivra en 2014, avec des fiches concernant les bonnes pratiques de réalisation du doctorat.
Ainsi, les questions d’intégration, d’encadrement et de suivi des doctorants seront abordées, ainsi que leur formation continue et leurs activités hors recherche. Des fiches seront également dédiées à la propriété intellectuelle et aux procédures de médiation.
La rédaction des fiches représente plus de 500 heures de travail collaboratif des membres de l’ANDès et des membres d’associations adhérentes à la CJC sur l’année 2013.
Le projet est soutenu par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’ensemble des fiches déjà parues est disponible sur les sites de l’ANDès et de la CJC :
  • http://cjc.jeunes-chercheurs.org/doctorat-a-la-loupe/
  • http://www.andes.asso.fr/doctorat_loupe.html

En savoir plus

[29 novembre 2013]

Communiqué de presse : Supprimer la qualification pour mieux valoriser le doctorat, mais sans supprimer la dimension nationale du recrutement

Supprimer la qualification pour mieux valoriser le doctorat, mais sans supprimer la dimension nationale du recrutement

Paris, le 29 novembre 2013 - Communiqué de presse

Le 8 novembre dernier se tenait au Sénat un colloque sur la procédure de recrutement des enseignants-chercheurs. À l’occasion de la réflexion autour de cette procédure, la Confédération des Jeunes Chercheurs témoigne de la nécessité de supprimer l’étape de qualification avec un remplacement par une nouvelle procédure de recrutement des enseignants-chercheurs. Cette nouvelle procédure doit comprendre une dimension nationale, avec un positionnement du Conseil National des Universités au sein des jurys de recrutement.

Cette évolution permettra de lutter contre des dérives de la qualification, quand elle est détournée :

  • en moyen de hiérarchisation des doctorats,
  • en critère de sélection en dehors du recrutement des enseignants-chercheurs.

Cette réforme devra cependant conserver les objectifs premiers de la qualification que sont la dimension nationale du statut d’enseignant-chercheur, la lutte contre le localisme, ainsi que l’évaluation des compétences pédagogiques des candidats.

Ainsi, la CJC préconise une nouvelle procédure de recrutement des enseignants-chercheurs qui soit en accord avec le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs proposé par l’Union européenne, signé par de nombreux établissements, tout en responsabilisant les acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche quant à la délivrance du diplôme de doctorat.

En savoir plus

[21 octobre 2013]

La Confédération de Jeunes Chercheurs s'engage pour l'amélioration des conditions de travail des jeunes chercheurs

Réforme du doctorat : La Confédération de Jeunes Chercheurs s'engage pour l'amélioration des conditions de travail des jeunes chercheurs

Paris, le 21 Octobre 2013– Communiqué de presse

La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) s'est réunie en Assemblée Générale à Champs-sur-Marne , en région parisienne, les 19 et 20 octobre, à l'occasion du forum « Le Doctorat : Passeport pour l'international » organisé par l'association de jeunes chercheurs Redoc (Réseau Doctoral de Paris-Est). Elle y a renouvelé son bureau et a fixé ses objectifs prioritaires pour améliorer les conditions de travail des doctorants et docteurs en situation précaire en France.

Objectifs prioritaires

Contractualisation des jeunes chercheurs : Surveiller et agir Agir contre les pratiques irresponsables voire illégales imposées aux jeunes chercheurs dans le cadre de relations contractuelles, par la diffusion des résultats de l'enquête réalisée en 2012. Dénoncer les contractualisations abusives de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Doctorat à la Loupe : Diffuser les bonnes pratiques

Insuffler une dynamique d'amélioration continue des pratiques des acteurs du doctorat en poursuivant la publication des fiches mensuelles « le Doctorat à la Loupe ».

Réforme du doctorat : Faire entendre la voix des jeunes chercheurs

Participer activement à la concertation dans le cadre de la réforme du doctorat, entamée suite à la loi de juillet 2013 sur la réforme de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Egalité Femme/Homme : Observer pour mieux dénoncer

Aborder l'égalité Femme/Homme dans l'Enseignement Supérieur et la Recherche via les problématiques des jeunes chercheurs et lutter contre les discriminations.

Jeunes Chercheurs Etrangers : En finir avec les discriminations et les inégalités

Participer au débat sur l'immigration pour assurer l'égalité de traitements des jeunes chercheurs étrangers en matière d'accueil dans les établissements de recherche, d'accès au logement, de protection sociale et d'accès à l'emploi.

Renouvellement du bureau

La CJC a renouvelé son bureau composé de jeunes docteurs et doctorants originaires de l’ensemble du territoire et de disciplines variées :

A la présidence a été élue Carole Chapin de l'association ReLiSoN(s) (REcherches LIttéraires SOrbonne NouvelleS).

A la vice-présidence ont été élus Aurélie Coubart de l'association Les Cartésiens (le Cercle des docteurs et doctorants de Paris Descartes), Pierre Dorion de l'association AITAP (Association des Jeunes Chercheurs du CEA Grenoble), Hélène Duffuler-Vialle de l'ARJC (Association Régionale des Jeunes Chercheurs de Lille-Nord de France) et Romain Morvezen de l'association MerSciDoc (Association des doctorants de la mer).

A la trésorerie a été élue Juliette Guérin de l'association ADDOC (Agir pour les Doctorants et les jeunes DOCteurs de l'Université Paris-Sud) A la vice-trésorerie a été élu Alexandre Borrel de l'association JeBif (Association des Jeunes Bioinformaticiens de France).

Au secrétariat a été élu Andreas Giraud de l'association Les Cartésiens (le Cercle des docteurs et doctorants de Paris Descartes).

En savoir plus

[26 septembre 2013]

Journée "Le Doctorat : Passeport pour l'international" 18 octobre à Paris-Est

L'assemblée générale de la Confédération des Jeunes Chercheurs aura lieu sur le campus de la Cité Descartes. La CJC présentera son bilan et ses perspectives de travail suite à la promulgation cet été de la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Si vous êtes intéressés contactez nous

L'événement sera précédé, le 18 octobre, par une journée intitulée "Le doctorat, passeport pour l'international", organisée par Redoc. Cette journée d'échange et de formation sur les opportunités de mobilité internationale pendant et après le doctorat combinera présentations pratiques sur les démarches à effectuer, et témoignages de chercheurs et autres professionnels.
Plus d'information sur le site web.

En savoir plus

[13 septembre 2013]

Prochaine AG de la CJC

Les inscriptions pour la prochaine AG de la CJC sont ouvertes ! Elle aura lieu les 19-20 octobre à à Champs-sur-Marne (Université Paris-Est). Merci à Redoc pour l'organisation. Pour obtenir un compte internet CJC et pouvoir vous inscrire, écrivez à la coord : contact@cjc.jeunes-chercheurs.org !

[24 juin 2013]

Communiqué de Presse: Le gouvernement tente de nouveau de limiter l'accès des docteurs à l'ENA

Le gouvernement tente de nouveau de limiter l'accès des docteurs à l'ENA

Communiqué de presse, le 24 Juin 2013

L’Association Nationale des Docteurs et la Confédération des Jeunes Chercheurs expriment leurs inquiétudes face à la nouvelle version du projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, qui limite de nouveau l’accès des docteurs à l’entrée à l’École Nationale d’Administration, contrairement à la volonté du Président de la République et de l’Assemblée nationale.

La suppression, dans l’article 47, de l’alinéa « Le doctorat suffit à remplir sur titre les conditions d’accès au concours interne d’entrée à l’École nationale d’administration », remplacé par un alinéa 3 qui prévoit que seuls les docteurs ayant bénéficié d’un contrat doctoral peuvent accéder au concours interne, relègue les autres titulaires d’un doctorat vers le troisième concours d’entrée.

Ceci est en complète contradiction avec le principe d’unicité du doctorat, réaffirmé précisément aux alinéas 2 et 4 du même article, également adoptés par amendement au Sénat. Tous les doctorants produisent en effet un travail de recherche équivalent, quel que soit leur mode de rémunération et de contractualisation.

En conséquence, l’ANDès et la CJC estiment qu’il est nécessaire que la commission mixte paritaire rétablisse ce principe d’unicité et revienne à la version antérieure, qui ouvre le concours interne de l'ENA à tous les titulaires du doctorat. Cela serait un signal fort à destination des doctorants et des docteurs sur la valorisation du doctorat dans la haute fonction publique et dans la société.

En savoir plus

[18 juin 2013]

L’ANDès et la CJC dénoncent l’obstination du gouvernement à vouloir limiter l’accès des docteurs à la fonction publique

L’ANDès et la CJC dénoncent l’obstination du gouvernement à vouloir limiter l’accès des docteurs à la fonction publique

Paris, le 18 juin 2013

L’Association Nationale des Docteurs et la Confédération des Jeunes Chercheurs expriment à nouveau leur indignation face à la position du gouvernement qui tient à limiter l’accès des docteurs à la fonction publique, contrairement à la promesse du Président de la République qui s’est engagé à « faciliter l'accès des docteurs de l'Université aux carrières de la fonction publique » .

L’amendement 354 déposé par le gouvernement au Sénat vise à vider l’article 47 du projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche des avancées adoptées sur ce point à l’Assemblée nationale dans un consensus général. L’ANDès et la CJC appellent les sénateurs à rejeter cet amendement et à maintenir dans le texte les avancées votées à l’unanimité par les députés. En déposant cet amendement, le gouvernement entérine par ailleurs la remise en cause de l’unicité du doctorat, un principe fondamental, en différenciant les docteurs en fonction de leur source de financement pendant le doctorat.

L’amendement 354 modère l’obligation d’ouvrir les concours et les corps de l’Etat aux docteurs en laissant entendre que cette ouverture sera effective si elle constitue un « besoin ». Cet amendement vide ainsi ce texte de son contenu, l’objectif étant de montrer l'exemple sur le recrutement des docteurs et la valorisation du doctorat hors du secteur académique. L’amendement supprime également l’ouverture aux titulaires du doctorat du concours interne de l’ENA, une avancée saluée et défendue unanimement par les députés. Ces derniers ont déjà rejeté deux amendements déposés par le gouvernement lors du vote du texte à l'Assemblée nationale qui avait pour but de remettre en cause cette ouverture.

Cette suppression s’accompagne de la précision que les doctorants bénéficiant d’un contrat doctoral, c'est-à-dire agents contractuels de la fonction publique, voient leurs années de contrat assimilées à des services effectifs pour se présenter au concours interne d’accès à l’ENA. Cette mention n’ajoute rien à la législation déjà en vigueur puisque les agents contractuels de la fonction publique décomptent déjà leur temps sur contrat. Cet amendement entraînerait ainsi une redondance qui va à l’encontre des principes constitutionnels de la loi.

Alors que la rédaction actuelle de cet alinéa de l’article 47 place enfin l’ensemble des docteurs sur un pied d’égalité en ouvrant à tous les titulaires du doctorat le recrutement sur le concours interne de l’ENA, l’amendement 354 entérine une distinction des docteurs en fonction de l’origine de leur financement pendant leur doctorat. Deux doctorants d'un même laboratoire avec des financement différents ne seraient à nouveau pas considérés de la même façon vis à vis de l'accès aux concours de l'ENA, suggérant une différentiation entre les docteurs contraire au principe d’unicité du doctorat.

L’ANDès et la CJC défendent comme position que l’accès des docteurs à la fonction publique doit se faire de manière égalitaire en prenant pour unique critère le fait d’être titulaire d’un doctorat. Les députés ont clairement entendu ce message. L’ANDès et la CJC interpellent à présent les sénateurs pour qu’ils rejettent l’amendement 354, laissant l’article 47 dans la formulation adoptée à l’Assemblée nationale afin de témoigner à leur tour de l’importance qu’ils accordent à la valorisation du doctorat dans la société.

En savoir plus

[14 juin 2013]

Les 28 et 29 juin 2013 à Paris : Journées de la Communauté Française des Docteurs

Les Journées de la Communauté Française des Docteurs rassemblent pour la première fois tous les acteurs qui participent aux évolutions de la formation doctorale et interviennent sur les questions d’employabilité des docteurs. En ouvrant ces journées à l’ensemble de la Communauté Française des Docteurs, mais aussi aux doctorants et futurs doctorants, l’ANDès participe à la mise en réseau des docteurs et à l’animation physique de la communauté qu’elle a créée.

En savoir plus

[5 juin 2013]

La CJC appelle les jeunes chercheurs à revendiquer un collège spécifique aux prochaines élections du CNESER.

La CJC appelle les jeunes chercheurs élus aux conseils centraux (C.A., C.S. et C.E.V.U) à revendiquer un collège permettant enfin aux jeunes chercheurs d'être représentés aux différents conseils des universités et du CNESER en votant avec un bulletin réclamant ce collège lors des prochaines élections au CNESER.

En savoir plus

[29 mai 2013]

Communiqué de Presse : L’ANDès et la CJC se félicitent de l’ouverture de voies d’accès aux docteurs dans la fonction publique

L’ANDès et la CJC se félicitent de l’ouverture de voies d’accès aux docteurs dans la fonction publique

Communiqué de presse, 29 mai 2013


L’Association Nationale des Docteurs et la Confédération des Jeunes Chercheurs expriment leur satisfaction concernant l’article 47 du projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, reconnaissant l’accès à la fonction publique aux docteurs, adopté par les députés le mardi 28 mai. Les députés ont massivement rejeté les amendements 610 et 620 déposés par le gouvernement qui avaient comme objectif de limiter cette ouverture. L’ensemble des discours prononcés à cette occasion, notamment par Geneviève Fioraso, Jean-Yves Le Déaut (PS), Isabelle Attard (EELV), Christophe Borgel (PS), Patrick Hetzel (UMP), ponctué d’interventions de Valérie Pécresse (UMP), favorable à cette mesure qu’elle avait elle-même souhaitée lorsqu’elle était ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche (2007-2011), montrent le consensus total qui règne sur cette question d’un bout à l’autre de l’échiquier politique. La promesse de François Hollande de « faciliter l'accès des docteurs de l'Université aux carrières de la fonction publique », faite le 5 février devant le Collège de France, a trouvé écho auprès du corps législatif. L’ANDès et la CJC appellent les sénateurs à confirmer cette reconnaissance du doctorat en ne revenant pas sur cette partie du projet de loi.

L’article 47 permet surtout aux docteurs l’accès aux grands corps de l’Etat et offre un accès réservé aux docteurs au concours interne de l’Ecole Nationale d’Administration. La députée (MRC) de l’Aisne Marie-Françoise Bechtel, directrice de l’ENA entre 2000 et 2002, soulignait elle-même durant les débats la nécessité de supprimer une « endogamie culturelle » dans la haute fonction publique. « L’esprit de recherche » propre aux docteurs pourrait ainsi contribuer à l’évolution de cette institution. Cet article devient un message fort envoyé par les députés aux doctorants, aux docteurs mais également à tous les employeurs potentiels de docteurs. Il confirme que le doctorat, en tant qu’expérience professionnelle de recherche, permet d’acquérir des compétences que les docteurs peuvent valoriser dans l’ensemble du tissu socio-économique. Il témoigne du fait que l’Etat reconnait que les docteurs peuvent être des atouts majeurs dans l’administration.

En adoptant cet article, les députés font en sorte que l’Etat montre l’exemple, en valorisant le doctorat et en favorisant sa valorisation sur le marché du travail. Ce signal peut retentir auprès du secteur privé pour améliorer la perception que les recruteurs peuvent avoir des docteurs, un processus déjà engagé notamment dans les secteurs chimique et métallurgique via les conventions collectives. Si les docteurs sont des professionnels de haut potentiel qui peuvent irriguer de leurs compétences et de leur culture de la recherche la haute administration, il devient alors clair qu’ils peuvent aussi apporter leurs capacités auprès de l’ensemble des acteurs du secteur privé.

Bien que le doctorat représente le titre le plus élevé de l’enseignement supérieur, il reste largement défavorisé en France par rapport aux Etats étrangers. Comme souligné pendant les débats, « moins de 2 % des cadres de la fonction publique sont titulaires du doctorat contre 35 % aux États-Unis ou en Allemagne ». L’absence de considération accordée en France au doctorat a même incidemment un impact sur la vision que l’opinion publique a de l’Université. La députée (GDR) réunionnaise Huguette Bello remarquait à juste titre que « rendre l’université plus attractive, c’est aussi s’intéresser aux perspectives qu’elle offre. La reconnaissance du doctorat, que la France est le seul pays à négliger à ce point, ne peut que rejaillir sur l’ensemble des diplômes délivrés par l’université ».

En conséquence, L’ANDès et la CJC interpellent maintenant les sénateurs pour qu’ils maintiennent ces dispositions afin de témoigner à leur tour de l’importance qu’ils accordent à la valorisation du doctorat dans la société.

En savoir plus

[22 mai 2013]

Communiqué de Presse : Projet de loi ESR : l’ANDès et la CJC dénoncent des amendements du gouvernement contraires aux engagements du Président de la République

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) s’étonnent que deux amendements aient été déposés par le gouvernement dans le but de limiter l’accès des docteurs aux corps d’État et à la haute fonction publique, alors qu’il s’agit d’un engagement réaffirmé plusieurs fois par le candidat Hollande lors de la campagne présidentielle et par le Président de la République depuis son élection. L’ANDès et la CJC appellent le gouvernement à faire preuve de cohérence sur ce point et à respecter les engagements qui ont été pris le Président de la République.

L’amendement 567 à l’article 47 du projet de loi relatif à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche, déposé par le député socialiste Jean-Yves Le Déaut et validé en commission des affaires culturelles, ouvre aux titulaires d’un doctorat des voies d’accès aux corps d’État et à la haute fonction publique, notamment à l’ÉNA. Les corps des Mines et de la magistrature pratiquent déjà cette ouverture.
En France, les docteurs représentent un vivier de compétences spécifiques et transversales, fortement féminisé et socialement diversifié. Cette mesure, préconisée au niveau européen, répond à différents besoins exprimés dans la fonction publique et permettra aux docteurs de mettre leurs compétences au service de l’État, comme tout autre personnel hautement qualifié.

Deux amendements – 610 et 620 – déposés par le gouvernement reviennent sur les possibilités ouvertes par l’amendement 567. L’ANDès et la CJC appellent les députés à rejeter ces amendements et à valider l’amendement 567, afin que l’État montre l’exemple pour promouvoir les docteurs et leurs compétences.
L’amendement 567 est en pleine adéquation avec une promesse du candidat Hollande qui, durant sa campagne présidentielle, avait déclaré qu’il fallait « favoris[er] le recrutement d’un plus grand nombre de docteurs au sein de la fonction publique et des grandes entreprises, ainsi que dans l’administration dont ils sont absents, afin de familiariser les esprits avec les modes de fonctionnement de la recherche» et que « nous devons faire reconnaître le doctorat dans les conditions d'accès aux concours de la fonction publique, qu'elle soit d’État ou territoriale ».

En rejetant les amendements 610 et 620, les députés de la majorité auront l’occasion de montrer qu’ils mettent en œuvre le programme rappelé à nouveau par le Président de la République le 4 février dernier au Collège de France : « l’État lui-même doit montrer l’exemple, il ne peut pas dire aux entreprises d’embaucher plus de docteurs et en même temps ne pas avoir des pratiques à la hauteur de cette ambition. Notre système de recrutement des cadres de la fonction publique est conçu via des concours avec des épreuves peu adaptées aux chercheurs. Moi-même qui ai vécu quelques épreuves de recrutement – je ne parle pas sur le plan électoral, mais sur le plan universitaire pour rentrer dans la fonction publique – il ne m’a jamais été donné de rencontrer des docteurs, des normaliens souvent, mais des docteurs assez peu. Nous devons là-aussi faciliter l’accès des docteurs de l’université aux carrières de la fonction publique, à l’image de ce qui se passe chez nos pays voisins en Europe. »

En savoir plus

facebook twitter

contact @ cjc . jeunes-chercheurs . org © 1996-2017 Confédération des jeunes chercheurs.

Ce document (/presentation/actualites.php) a été mis à jour le 23 juin 2017

Politique d'accessibilité et mentions légales