Logo de la CJC
Document tiré de : cjc.jeunes-chercheurs.org/interventions/2001-recrutCNRS/lettre-CNRS.html
anniv Enquête sur les jeunes chercheurs étrangers en France : résultats et solutions En savoir plus….
Retrouver la proposition de loi de la CJC pour une juste représentativité des Jeunes Chercheurs En savoir plus….
anniv assises de l'enseignement supérieur et de la recherche
Depuis son lancement, la CJC porte la voix des jeunes chercheurs dans les assises à travers ses contributions, ses auditions et ses associations membres.
En savoir plus….

Recrutement CNRS, année 2002 : lettre de la CEC


Paris , le 20 décembre 2001


Confédération des Etudiants Chercheurs
C/o Bruno Concina
Laboratoire Aimé Cotton, bat. 505
Université Paris-Sud
91405 Orsay CEDEX
Email : cec@garp.univ-bpclermont.fr
Web : http://www.cec.asso.fr

Président : Nicolas Legrand
Email : nlegrand@pasteur.fr

                                     M. Roger-Gérard Schwartzenberg
Ministère de la Recherche
1, rue Descartes
75231 Paris CEDEX 05

Objet : Concours 2002 pour recrutement au CNRS

Monsieur le Ministre,

Cette année, en application d'un arrêt du Tribunal Administratif datant d'octobre 1997, le CNRS a décidé de modifier son interprétation de l'article 15 du décret n°83-1260 du 30 décembre 1983 concernant l'âge des candidats éligibles pour le concours CR2. Jusqu'au concours 2001 inclus, les candidats au concours CR2 âgés de moins de 32 ans au 31 décembre de l'année du concours pouvaient se présenter. Dans la nouvelle interprétation, seuls ceux âgés de moins de 31 ans pourront le faire. Toute une classe de candidats potentiels qui pensait pouvoir postuler au concours CR2 du CNRS en 2002 ne pourra donc pas le faire.

Ceci engendre des difficultés pour plusieurs centaines de docteurs candidats potentiels. En effet, les critères d'évaluation dans certaines sections du comité national sont tels que ceux qui ne peuvent plus postuler sur des emplois de CR2 seront considérés d'un niveau insuffisant pour un poste CR1. Cet effet de “ bande interdite ” se conjugue avec les hasards du calendrier : la soudaineté et l'annonce très tardive de la décision, rendue publique le 14 décembre dernier, ne laissent que peu de temps aux personnes concernées pour réaménager leur stratégie de recherche d'emploi. De plus, les procédures de demandes de financements pour les stages post-doctoraux sont dores et déjà terminées dans de nombreux pays étrangers. Ainsi, un grand nombre d'excellents candidats ne pourra pas être recruté par le CNRS, du fait de ce qu'il convient d'appeler un “ accident administratif ”, et ceux-ci risquent alors de devoir s'orienter brutalement vers d'autres voies, faute d'avoir trouvé une solution pour l'année 2002-2003.

La décision du CNRS a provoqué un vif émoi et une réelle indignation dans la communauté scientifique française: plusieurs pétitions ont été signées en quelques jours et un collectif regroupant les personnes concernées s'est constitué. La Confédération des Etudiants-Chercheurs est préoccupée par ce problème. Même s'il ne concerne qu'un nombre limité de personnes, il risque de conduire à la perte d'excellentes recrues potentielles pour le CNRS et de dégrader encore un peu plus l'image de notre dispositif de recherche auprès des jeunes docteurs, des doctorants et des étudiants qui envisagent de s'engager dans les métiers de la recherche.

Sans remettre en cause la décision d'aligner à terme le CNRS sur les autres EPST, comme il est prévu, il nous semble judicieux d'envisager une mesure transitoire pour éviter les difficultés que nous avons mentionnées. En particulier, nous souhaiterions voir envisagées :

- Les possibilités d'intervention réglementaire ou législative permettant aux jeunes chercheurs de se présenter au concours CR2 cette année sous les mê'90mes conditions que les années précédentes.

- Une annonce avant juin 2002 des modalités de transition vers la nouvelle interprétation de la limite d'age au niveau CR2 (dès 2003, en 2004 ou ensuite).

En vous remerciant par avance pour l'attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de nos sentiments respectueux.

Pour la Confédération des Etudiants Chercheurs,
Le Président, Nicolas Legrand

Copie à :
Mme Geneviève Berger, Directrice Générale du CNRS
M. Gérard Mégié, Président du CNRS

facebook twitter

contact @ cjc . jeunes-chercheurs . org © 1996-2019 Confédération des jeunes chercheurs.

Ce document (/interventions/2001-recrutCNRS/lettre-CNRS.html) a été mis à jour le 11 juin 2007

Politique d'accessibilité et mentions légales